septembre 13, 2020 Autre Pas de commentaires

Les conséquences du coronavirus sur la création d’entreprise en France

Vous l’aviez prévu pour 2020. Vous deviendrez votre propre patron. Et peut-être même vous aviez bien progressé dans votre projet. Mais voilà, tout se trouve chamboulé ! Le coronavirus a bouleversé tous vos calculs, tous vos programmes. Toutefois, la crise actuelle, aussi néfaste fût-elle, ne doit pas néanmoins vous faire oublier votre projet. Et il se peut même que votre projet s’en trouve plus consolidé, plus fortifié.

Et même en ce temps de crise très grave, le coronavirus ne doit pas dicter ses règles, voilà pourquoi vous devriez continuer votre projet et ne pas capituler.

Un projet à long terme

C’est irréfutable : la crise due au coronavirus, qui sévit aujourd’hui est très alarmante, peut-être du jamais vu, et touche presque tous les secteurs de l’économie. Elle aura sans aucun doute des répercussions, souvent très filandreuses pour les entrepreneurs, mais, néanmoins, elle demeure conjoncturelle. Elle ne remettra pas en question les principes essentiels de l’économie française.

Votre projet entrepreneurial devra voir plus loin, à long terme. Quand on crée son entreprise, on doit être conscient des difficultés qu’on va rencontrer, on doit se préparer à se mesurer à des crises qu’il est parfois difficile de contrôler.

En effet, la gestion d’un problème de ravitaillement, à titre d’exemple, est une chose et gérer les retombées d’une fermeture administrative est une autre paire de manches ! Votre business plan doit anticiper donc et insérer ces risques et s’y préparer.

Ne dit-on pas : A quelque chose, malheur est bon ! C’est qu’il est peut-être temps de profiter de cette situation difficile pour perfectionner votre projet et d’examiner les possibilités que cette crise inédite pourrait vous offrir.

Apprendre à prévoir des grandes difficultés

La situation qui se déchaîne actuellement va pousser tous les entrepreneurs, et davantage les futurs créateurs d’entreprises, à insérer le concept de crise, quel qu’il soit, au moment où ils montent leurs projets.

Il devrait apprendre à soulever les questions cruciales : Est-ce que leur business plan avait anticipé un cas de crise ? Si c’est oui, quels sont les moyens qui ont été mis en place pour faire face à une crise ? Comment y remédier ? Quelles sont les solutions qui ont été imaginées pour diminuer ses effets ?

Il est vrai qu’en temps « normal », ces interrogations semblent trop inattendues pour qu’on essaie d’y trouver de réponses avec application, avec sérieux. Dans la situation présente, ces questions vont s’imposer à vous et toutes les réponses judicieuses que vous apporterez vont consolider la valeur de votre projet entrepreneurial.

Quand on crée une entreprise, on a généralement tendance à sous-estimer les périls que l’on pourrait rencontrer et à surestimer les avantages que l’on peut en récolter. C’est parfaitement dans l’ordre des choses et quelquefois même bénéfique tant il nous faut de l’ardeur, de la poigne pour mener à bon escient un tel projet.

Nonobstant cela, il reste toujours plus réjouissant d’être agréablement surpris par des résultats qui vont au-delà de nos aspirations que le contraire. La crise qui se déchaîne aujourd’hui et les problèmes qu’elle provoque vont vous interdire tout excès d’enthousiasme dans la construction de votre business plan. Et nous pensons qu’il s’agit dans ce contexte de crise d’une excellente nouvelle.

C’est une manière de vous préparer à être plus lucide, plus réaliste en créant votre entreprise. Plus tard, en temps d’accalmie, vous serez fin prêt, mieux préparé et il est presque certain que votre entreprise sera plus solide, prête à toute éventualité, qu’elle fonctionnera à merveille, et que vous ferez de belles affaires.

La Coronavirus a quand même quelque chose de bon. Vous allez apprendre qu’il ne faudrait jamais déposer ses armes, baisser les bras, mais bien au contraire, partir sur le sentier de la guerre. C’est l’enseignement principal à tirer !

Partager :